Sentier des Asphodèles - Ferrières-les-Verreries 5

Viens découvrir mes coins préférés… Mon Pic Saint-Loup

Native d’un petit village médiéval tout près du Pic Saint Loup, j’ai à cœur de faire découvrir à mon amie originaire de Paris, le bonheur de vivre ici... Le grand ciel bleu nous inspire ce matin à sillonner la route, pour une exploration des pépites de mon coin.

Valflaunès - Col de Fambetou 1

Une gourmandise pour les papilles… et pour les yeux

Nous nous arrêtons une première fois à Saint Mathieu-de-Tréviers pour acheter de quoi petit-déjeuner : rien de mieux qu’une note sucrée avec des madeleines au miel régionalement primées.

Pour les savourer devant un joli panorama, je décide de l’emmener non loin de là au col de Fambetou. La route que l’on emprunte est un spectacle à part entière : ma passagère n’a de cesse se pencher à la fenêtre de droite, puis de gauche, puis à nouveau à droite pour admirer le paysage qui nous entoure. La D1 est effectivement une merveille : nous roulons au pied du Pic Saint Loup et de l’Hortus.

Une petite marche de 50m à travers les arbustes nous permet d’accéder au promontoire entre terre battue et roches apparentes. Nous choisissons de nous asseoir, et légèrement abritées du vent, nous laissons place au silence pour décupler les ressentis qui éveillent nos 5 sens.

Valflaunès - Col de Fambetou 3
Sentier des Asphodèles - Ferrières-les-Verreries 5
Sentier des Asphodèles - Ferrières-les-Verreries 4

Entre odeurs et sons d’une garrigue vivante

Nous poursuivons notre journée en arpentant la quiétude des routes du Val de Londres : cet espace est étonnant, car nous changeons de décor, aux reliefs plus doux.

J’opte pour la direction de Ferrières-les-Verreries, pour retrouver le sol rocailleux et l’ombre des chênes verts typiques de la garrigue. Une escale est demandée pour explorer le sentier des asphodèles, en fleurs à cette époque de l’année.

Les parfums délicats de ces fleurs nous embaument sur le chemin, se mêlant à l’odeur humide de la terre que nous piétinons.

Au détour d’un virage, des bruits de feuilles nous surprend : nous avons tout juste le temps d’apercevoir la queue vert-pomme d’un lézard ocellé. Ce reptile n’est pas dangereux, mais nous ne sommes pas courageuses et n’aimons pas particulièrement ces bêtes-là : c’est d’un pas dynamique que nous finissons cette balade !

En reprenant la voiture, la longue ligne droite du plateau de Pompignan nous mène au village de Valflaunès. En ce dimanche matin, nous avons l’occasion de nous arrêter au marché de produits locaux et de nous fournir en fromage de chèvre, miel, saucisson, tapenade et de pain pour constituer notre brunch.

Une fois n’est pas coutume : mon cheval de bataille étant de faire plaisir à nos papilles dans un lieu de charme !

L’histoire mêlée aux saveurs de mon terroir

J’ai souhaité lui faire découvrir un lieu empreint de magie, à l'abri des regards : la Chapelle d’Aleyrac s’enveloppe des parcelles de vignes environnantes, mais après quelques minutes en voiture, nous la voyons apparaitre nichée dans la verdure.

Notre périple prendra d’ailleurs fin ici : nous décidons de rester pique-niquer sur l’herbe et de profiter de la douceur du lieu durant l’après-midi. La curiosité amène mon amie à déambuler dans l’allée de platanes qui longe la paroisse, et qui finit hasardeusement au bout du champ… C’est une fois arrivée entre les deux derniers arbres qu’elle lève la tête et aperçoit, juste devant, le Pic qui s’élève et l'Hortus qui lui fait face.

Ça ne lui aura pas échappé : où que l’on soit, le Pic Saint-Loup est un repère qui nous oriente. Or, il nous présente là son visage le plus pointu : sa face ouest ressemblerait presque à une dent (de loup), et ce n’est pourtant pas ce qui lui a donné son nom…!

 « Il était une fois… une légende »

Sauteyrargues - Chapelle d'Aleyrac 3
Sauteyrargues - Chapelle d'Aleyrac 2