Truffes

La Truffe ou Tuber mélanosporum...

Truffes

La Truffe... Un or noir

Elle fait à elle seule la noblesse d’une simple omelette et sa culture reste pour beaucoup une énigme. Le Tuber mélanosporum, nom scientifique donné à la truffe, a trouvé sur le territoire un lieu propice à son développement. Une culture fragile et soumise aux caprices du temps dont la récolte agrémente avec bonheur les écrasés de pommes de terre, les pâtes fraîches ou le foie gras.

Petite Histoire....

Pour se développer, il lui faut un arbre truffier (chêne, noisetier), un terrain calcaire et un climat à  tendance méditerranéenne. Ces trois atouts sont réunis sur le Territoire du Pic Saint-Loup pour vous offrir un produit à la qualité et à la saveur incomparable.

La Tuber Melanosporum, ce diamant noir de la cuisine française, n’a cessé d’alimenter toute sorte de mythes et de légendes depuis sa découverte dans l’Égypte ancienne. Comment expliquer cet engouement tout particulier pour la « pomme de terre noire » ? Œuvre du malin ou tout simplement champignon d’exception ?

L’origine de la truffe est difficile à dater et à localiser, ce qui participe certainement au mystère qui l’habite. Certains prétendent qu’elle a d’abord été découverte dans l’ancienne Égypte (2600 ans JC), d’autres la localisent dans la Rome ou la Grèce antique..le mystère reste entier.

Le saviez-vous ?

La propagation de la truffe est assez surprenante et nécessite un écosystème complet. Pour parvenir à se reproduire, la truffe a besoin d’être mangée. Cette contradiction est due aux « spores », que l’on peut considérer comme le pollen de la truffe, elles ne sont relâchées dans la nature que lorsque le champignon est déterré et mangé par un animal. C’est notamment une des raisons qui font de la Tuber Melanosporum un mets très rare. 

Truffe