Eglise Notre-Dame-d’Aleyrac

La tradition veut que cet édifice ait été construit sur l’emplacement où une statue de la vierge Marie aurait été découverte, de là sa dédicace à Notre Dame. Dédiée depuis toujours à la Vierge, cette église perdue au milieu des vignobles et de la garrigue, est une invitation au recueillement et à la méditation.

Le nom d’Aleyrac, par sa désinence en « ac » a une origine gallo-romaine. La colonne de marbre retrouvée sur place faisait certainement partie de l’atrium (cour intérieure de l’habitation romaine) sur les restes de laquelle l’église aurait été bâtie. Ce domaine aurait appartenu au gentilice Alarius d’où le nom d’Aleyrac.

L’église est signalée pour la première fois dans un acte notarié de 1263. Elle fût construite près du hameau d’Aleyrac, qui au XIIème siècle appartenait lui aussi à la baronnie et au baillage de Sauve et à l’évêché de Maguelone. De l’église primitive du Xlème siècle, ne restent que le chœur et l’abside semi-circulaire, garnis à l’extérieur de quatre contreforts.

Aleyrac vivra longtemps des jours paisibles mais la paroisse est petite est l’impôt important pour ses habitants. Les prieurs se succéderont sans ennui jusqu’à la Révolution. La paroisse d’Aleyrac sera supprimée en 1801 et abandonnée, la chapelle menace de ruine. Ouverte à nouveau au culte en 1816, elle accueille à nouveau des pèlerinages. Trop petite pour recevoir les fidèles, l’abbé Pioche de Lauret décide d’élargir la nef et le transept (bénédiction du nouveau sanctuaire en 1882). C’est aussi à cette époque que le terrain autour de l’église est cédée par la famille Bayle de Lascours à la commune de Sauteyrargues.

Un pèlerinage, réunissant tous les fidèles des villages des alentours, et notamment ceux de
Claret et de Saint-Mathieu-de-Tréviers, avait lieu au mois d’août. Après la procession et la messe, un repas était pris en commun à l’ombre des platanes. La tradition voulait qu’en cas de sécheresse menaçant la récolte du raisin, la ferveur des croyants, lors du pèlerinage, déclencha dans les jours suivants des pluies abondantes, augurant ainsi de meilleures vendanges. Ce pèlerinage n’est plus organisé, mais cependant tous les 15 août, est organisé à l’église d’Aleyrac un rassemblement inter-paroissial de fidèles.

L’église Notre-Dame-d’Aleyrac est inscrite depuis 1984 à l’inventaire des monuments historiques.

    • Bus
    • Patrimoine historique

Comment venir
– Bus Ligne 115
– En voiture ou à pied :

        • En venant du rond-point de Sauteyrargues, traverser le village à hauteur du cimetière, tourner à droite, passer coté de Laudou traverser Lascours puis tourner à droite.
        • En venant de Saint-Mathieu-de-Tréviers, franchir le rond-point de Valflaunès puis dans le grand virage tourner à droite et suivre les panneaux. On aperçoit la chapelle sur la gauche.
        • En venant de Montpellier, prendre la D17 puis la route de la chapelle d’Aleyrac.
  • Bus
  • Patrimoine historique
Office de Tourisme du Grand Pic Saint-Loup