En mode découverte ou encadrés par des guides professionnels, dévalez vallons et sentiers dans des panoramas d'exception.


Régis Domergue -  08


Troquez vos chaussures de marche pour le pneu tout terrain !


Assistés d'un moteur électrique ou à la seule force de vos jambes, serpentez sur les sentiers de la garrigue à travers romarins, cystes et sous-bois de chênes verts ! Dynamisme et vitesse ou balade familiale tranquille : enfourchez vos vélos et laissez-vous inviter au voyage...

Reconnu pour ses sentiers de randonnée, le Grand Pic Saint-Loup attire nombre de cyclistes qui prennent plaisir à arpenter nos routes le week-end. Mais les VTTistes ne sont pas en reste, avec un formidable terrain, plus confidentiel mais tout aussi exaltant !


Régis Domergue -  13

« Alors, monotrace ou piste ? »

C’est très souvent la question qui revient avec les copains au moment de grimper sur nos VTT pour partir en vadrouille autour du Pic Saint-Loup. L’avantage ici, c’est que l’on trouve tous les types de sentiers, du plus large au plus étroit et qu’au final, la plupart du temps, on les emprunte tous. Notre petit plaisir : partir à la fraîche, lorsque la nature s’éveille et que les senteurs de garrigue vous surprennent... et observer avec enchantement les douces lumières du matin qui colorent les falaises de l’Hortus ou du Pic !

Sous les roues, les pistes, plutôt caillouteuses voire cassantes par endroit, vous rappellent la nécessité de ne pas être trop distrait quand on prend de la vitesse... pas si facile quand, sous vos yeux, défilent ces sublimes paysages ou quand vous apercevez au loin ces vignes engarrigués et leurs domaines viticoles ! (J’ai d’ailleurs commencé la pratique suite à un génial Wine-tour en VTT électrique proposé Seb Eco Bike / Les cycles du terroir) 

Pour les sorties vélo en famille, notre département offre une variété de balades exceptionnelle du bord de mer jusque dans les terres. Et plus on s’enfonce dans l’arrière-pays, plus on s’aperçoit que le Grand Pic Saint-Loup regorge de coins secrets, de petits trésors qui émerveillent petits et grands et agrémentent nos sorties.


« Cool, on va revoir les gros lézards et les scorpions... » 

Habituée à l’air iodé de la mer, au chant des mouettes et aux parades des flamands, la petite famille est heureuse quand on décide de s’éloigner un peu de notre environnement pour partir balader vers le Pic ! « Cool, on va revoir les gros lézards et les scorpions... » s’enthousiasme mon fils de 7 ans qui reste à l’affût des petites bêtes de garrigue.

Je sens aussi qu’il laisse aller son imaginaire quand nous croisons ces drôles de capitelles, des charbonnières ou autres dolmens au détour d’un virage. Quillée derrière moi sur son porte-vélo, notre fille de 18 mois se laisse aller à l’observation de la nature qui l’entoure et des reliefs calcaires qu’elle a moins l’habitude de voir. Les pistes du réseau vert ou des DFCI sont plutôt confortables et parfaitement adaptées à nos balades.

Et quand il fait trop chaud ou qu’un break s’impose, on trouve toujours un point d’eau pour se rafraîchir ou se détendre, comme au Lac de la Jasse ou celui de Cécèles.