Les vins du Grand Pic Saint-Loup

Si le Languedoc est une région réputée pour la qualité de ses vins, le Grand Pic Saint-Loup demeure quant à lui une destination de choix pour l’oenotourisme. Avec des vins aux appellations telles que AOC Pic Saint-Loup, AOC Terrasses du Larzac et AOC Languedoc Grés de Montpellier, les caves et domaines de notre territoire sauront éveiller vos sens de leurs grenache, mourvèdre, carignan, cinsault…

De nombreux domaines viticoles vous proposeront une visite de leurs chais et de leurs vignes, l’occasion de découvrir pendant votre séjour comment naissent des millésimes, comment vieillissent les bons vins du Grand Pic Saint-Loup et quelques secrets de vinification. Pour vous aider à faire votre choix parmi les bouteilles, les vignerons, les caves et les boutiques locales, vous offriront une petite dégustation en direct de leurs chais, un bon plan pour découvrir la richesse de notre terroir viticole, apprécier la diversité des appellations et le parfum des cépages.

Les vignerons du Pic Saint-Loup se tournent de plus en plus vers une agriculture bio et responsable, faisant la part belle à la conservation de l’environnement qui entoure leurs vignes. Visitez les caveaux et les domaines pour en savoir plus sur la viticulture, repartez avec des bouteilles du cru et des saveurs sur les lèvres comme souvenirs de votre séjour.

Le travail de la vigne était encore peu développé au Moyen-Age, malgré l’héritage romain, et il faudra attendre la fin du XVIIIème siècle, et surtout le début du XXème, pour que la vigne occupe la place qu’elle a aujourd’hui en Grand Pic Saint-Loup. Au XIXème siècle se succèdent des fléaux ravageurs de vignes (l’oïdium, le phylloxera et le mildiou) puis, alors que la production reprend, les ventes s’amenuisent du fait d’une surproduction qui aboutira finalement en 1907 à la révolte des vignerons (600 000 personnes dans les rues de Montpellier). Les vignerons du Languedoc obtiennent finalement une loi qui instaure la déclaration obligatoire de récolte et une série de dispositions contre les fraudes.

Durant la Première Guerre Mondiale on produit en masse « du gros rouge » car « le front réclamait du Pinard !». Les années 30 verront la création des premières coopératives viticoles en Languedoc. Elles permettront aux petits propriétaires de se regrouper, de défendre leurs intérêts, d’écouler les récoltes et de gérer les excédents de production, puis peu à peu, d’entreprendre une vinification commune. Plus tard, pour lutter contre la concurrence des vins étrangers, le vignoble héraultais va alors connaître une véritable révolution : plantation de nouveaux cépages comme la syrah, le mourvèdre et le grenache et amélioration des techniques de vinification.

(D’après les fiches “Le Chemin des Verriers en Pays d’Orthus”, indisponible)

Les Appellations d’Origine Contrôlées en Grand Pic Saint-Loup :

– AOC Pic Saint-Loup
Communes du Grand Pic Saint-Loup classées en Pic Saint-Loup : Cazevielle, Claret, Fontanès, Lauret, Les Matelles, Sainte-Croix de-Quintillargues, Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Jean-de-Cuculles, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Sauteyrargues, Le Triadou, Valflaunès.
Les cépages (rouges et rosés) : syrah noire, grenache noir, mourvèdre noir ; carignan noir et cinsault noir en complément pour les rouges, cinsault noir pour les rosés.
www.pic-saint-loup.com

– AOC Terrasses du Larzac
Communes du Grand Pic Saint-Loup classées en Terrasses du Larzac : Causse-de-la-Selle, Murles, Pégairolles-de-Buèges, Saint-André-de-Buèges, Saint-Jean-de- Buèges.
Les cépages (rouge uniquement) : grenache, mourvèdre, syrah, carignan, cinsaut.
www.terrasses-du-larzac.com

– AOC Languedoc Grés de Montpellier
Communes du Grand Pic Saint-Loup classées en Grés de Montpellier : Assas, Guzargues, Saint-Bauzille-de-Montmel, St-Clément-de-Rivière, Saint-Vincent-de-Barbeyrargues, Vailhauquès.
Les cépages (rouge uniquement) : grenache noir, mourvèdre, syrah et carignan.
www.gres-de-montpellier.com

Office de Tourisme du Grand Pic Saint-Loup