Séranne

Le massif de la Séranne referme les garrigues de Montpellier au Nord du territoire, étendant sa blanche masse sur une quarantaine de kilomètres du Mont Baudille au bois de Mont-Mal en passant par le Roc Blanc.

Sur le plan géologique, il faut considérer la Séranne comme le contrefort du tabulaire Larzac, séparé des garrigues par la grande faille des Cévennes qui, de Clermont-l’Hérault, se prolonge jusqu’à Alès. Ses calcaires massifs, blancs, du Jurassique supérieur dominent ainsi la vallée aux roches plus anciennes (dolomies grises, marnes noires…). En regardant avec attention, l’on s’aperçoit des fossiles de coraux : la Séranne était en effet une barrière corallienne de même type que les récifs des mers chaudes actuelles.

Sur le plan humain, la Séranne conserve quelques vestiges du Paléolithique, des dolmens, des menhirs, constituent des manifestations de cette longue occupation. Ce n’est que vers le milieu du XXe siècle que les mas furent délaissés, tombant peu à peu en ruine.

Eloignée des grands centres routiers, elle-même inaccessible autrement que par de très vieilles drailles et d’anciens chemins muletiers, la Séranne s’avère être un véritable paradis pour le randonneur attiré par la solitude des grands espaces et les panoramas successifs. Au Roc blanc (945 m), l’un des points culminants du département, le panorama est immense, sur 360°des Cévennes à la mer.

    • Point de vue / Panorama
    • Sentier de randonnée

Découvrir le massif de la Séranne :
– En randonnée, sur le sentier de Sentier Séranne-Pontel ou le sentier de Peyre-Martine (PR ®)
– En parapente, au départ d’un des sites de décollage

  • Point de vue / Panorama
  • Sentier de randonnée
Office de Tourisme du Grand Pic Saint-Loup