Salle de la Chapelle, Musée archéologique

La salle de la Chapelle

Le musée est installé dans la chapelle de l’ancien château du XIIIème siècle qui avait été prêtée par le seigneur comme église paroissiale à la communauté teyrannaise. En effet, lors de son transfert de son ancien village, Aubeterre, au pied du château érigé par Guillaume d’Aubeterre en 1200, sur la colline de Teyran, la population abandonna peu à peu ses habitations et son église médiévales. Plus tard, la chapelle fit partie de l’école, puis, récemment, devint une salle municipale dédiée à des activités diverses.

La création du musée

Depuis 2016, sous l’impulsion de la nouvelle équipe municipale conduite par le maire Éric Bascou, et grâce au soutien de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup et de deux archéologues bénévoles, Maxime Orgeval et Angélique Garziano, la salle de la chapelle accueille une exposition archéologique dédiée au néolithique. La majeure partie de l’espace est consacrée à l’exposition d’objets retirés des fouilles du site de Montbeyre, situé sur la partie nord du territoire de la commune.
La plupart proviennent du legs par Madame Amy Escuret, veuve de Louis Escuret, archéologue amateur teyrannais qui opéra les premières fouilles sur le site. Quelques-uns sont des reconstitutions d’après des modèles découverts sur d’autres sites de la même époque, telle la reproduction réduite du métier à tisser.

Exposition archéologique

Cette exposition nous ramène près de 6000 ans en arrière pour vous présenter un pan de l’Histoire, ou plutôt de la Préhistoire de Teyran comme en témoigne le site néolithique de Montbeyre la Cadoule. Fouillé de la fin de la guerre à la fin des années 1950, puis entre les années 1980 et 1990, ce village témoigne de l’activité agropastorale des hommes sur le territoire de notre commune.

L’exposition « Teyran 6000 ans d’histoire » retrace les activités des hommes de cette époque, au travers de thématiques distinctes mais complémentaires. Par exemple, la chasse demeure un préalable indispensable à l’implantation des populations sur un nouveau territoire mais aussi pour assurer la protection des parcelles agricoles contre les animaux sauvages. Le développement de l’agriculture fait appel à des techniques et à un outillage bien particulier : confection de faucilles pour faucher le blé, fabrication de tribulum pour dépiquer le grain, utilisation de la hache polie pour défricher le terrain etc.

Une partie de l’espace de la salle est consacrée à des expositions temporaires sur le thème du patrimoine et de sa protection.

    • Bus
    • Conférences
    • Exposition temporaire
    • Ouvert au public

Comment venir
– Bus Ligne 111

  • Bus
  • Conférences
  • Exposition temporaire
  • Ouvert au public
Office de Tourisme du Grand Pic Saint-Loup