Eglise Saint Martin

L’église romane de St Martin de Londres, de part sa beauté architecturale et sa situation exceptionnelle, est l’un des monuments incontournables du Languedoc roman. L’édifice daté du début du XIe siècle, dans sa majeure partie, est en effet enchâssé dans une enceinte médiévale de caractère.

Le monument présente les caractéristiques de l’architecture du “premier art roman” languedocien si fréquemment rencontré dans le diocèse de Maguelone : un soubassement saillant, de petits pilastres plats – les lésènes – reliés dans leur partie supérieure par des arcatures, une corniche moulurée soulignée par une frise en dents d’engrenage. A l’intérieur, l’église décline la traditionnelle diminution de hauteur du chœur par rapport à la travée de chœur et de celle-ci par rapport à la nef unique. La voûte en berceau est soulignée par des arcs doubleaux qui prennent appui sur des colonnes aux chapiteaux en forme de trapèze renversé. Les murs latéraux sont renforcés par des arcs de décharge reposant sur les colonnettes aux chapiteaux très frustes.

Un peu d’histoire

S’il a été prouvé qu’une église (probablement plus petite que l’actuelle, dédiée à saint Martin) existait avant celle-ci, la révision des textes anciens tendrait à prouver que l’église paroissiale actuelle aurait été érigée par les moines de l’abbaye de Gellone au XIe s. (vers 1025).

Le prieuré – propriété de l’abbaye – devant accueillir un fragment de la Vraie Croix, aurait été conçu comme un vaste reliquaire. D’où le soin apporté à sa construction, le plan tréflé si caractéristique, la coupole et les divers éléments sculptés, tous si rares dans notre région. Le patron titulaire aurait donc dû être la Croix, le Sauveur, le saint Sépulcre… Il se peut que des enjeux de pouvoir entre seigneurs et ecclésiastiques aient empêché le dépôt de l’esquille de la précieuse relique avant la fin de la construction de l’édifice.

L’église a pu être également la « maquette » de l’abbaye de Gellone et marquer la présence de cette dernière en vallon de Londres. Une étude de la croix reliquaire actuelle et de futurs travaux de recherche permettront probablement de nous éclairer sur cette période encore obscure de l’histoire du village.

Ouverture tous les jours de 9h à 18h.

    • Bus
    • Patrimoine historique

Comment venir
– Bus Ligne 108

  • Bus
  • Patrimoine historique
Office de Tourisme du Grand Pic Saint-Loup