Château d'Assas

Assas
Description

Monument classé au titre des « Monuments historiques » (exception faite du bâtiment nord), le château d'Assas, rattaché aux 'folies' montpelliéraines, conserve un petit caractère féodal tout en exprimant à merveille l'esprit du XVIIIe siècle.

Des décors peints ont été conservés dans certaines pièces si bien que château a servi dans le tournage de films : La Belle noiseuse de Jacques Rivette (1991), Le Retour de Casanova d'Edouard Niermans (1992).

Pour visiter le château, venez lors des Journées européenne du patrimoine, en septembre, ou prenez rendez-vous de Pâques à la Toussaint.

Un peu d'histoire

D'abord un puech habité à la préhistoire puis privilégié à l'époque gallo-romaine, des familles puissantes s'installent, aux IXe-Xe siècles, créant des seigneuries. Une église, avec cimetière et dédiée à saint Julien, ainsi qu'un petit couvent (ou monastère) sont érigés à proximité du castrum construit au Moyen-Âge, premier ouvrage fortifié.
Puis de conséquentes murailles flanquées de tours rondes avec glacis sont bâties. Trois portes donnent alors accès au village dominé par son château médiéval. Une nouvelle chapelle castrale est érigée à la fin du XIe - début du XIIe siècle avec, pour titulaire, saint Martial. C'est l'église paroissiale actuelle.

La famille occupant les lieux jusqu'au XVe siècle est celle d'Assas, dont certains membres s’illustrèrent sur les champs de bataille sur terre ou sur mer, lors de la guerre des camisards ou de la guerre de Sept Ans (XVIIIe siècle). Ainsi, le chevalier d’Assas a donné son nom à une rue du Quartier Latin à Paris, ainsi qu’à l’Université Paris 2 'Panthéon-Assas' dite Fac d’Assas. En 1486, Rostand vend la moitié de sa seigneurie à Guillaume Bonal/Bonnal, un riche commerçant de Montpellier. Le château passe ensuite aux mains de plusieurs familles avant de devenir, en 1747, propriété de Jean Mouton. Le nouveau propriétaire, issu d'une famille de banquiers anoblie au XVIIIe siècle, décide de raser la forteresse afin d'y faire construire sa résidence d'été dans les années 1760. La coutume voudrait qu'il fit appel pour cela au célèbre architecte montpelliérain, Antoine Giral.

A la Révolution, les armoiries sont détruites et les tours écrêtées, mais en définitive le château lui-même est épargné. Il appartient aujourd'hui aux héritiers de l'ancien directeur de l'Ecole française d'Athènes, Robert Demangel, qui l'acheta en 1949. Ceux-ci y perpétuent une tradition musicale ancrée dans son salon par le biais d'une belle collection d'instruments à clavier, dont un orgue positif baroque et, surtout, un clavecin du XVIIIe siècle sur lequel joua Scott Ross.

Chaque année, s'y déroule en effet un festival en l'honneur du célèbre musicien américain (1951 -1989) décédé à Assas, qui en aima la convivialité et l'aspect informel.

Tarifs
Prix minimum :
8,00 €
Prix maximum :
10,00 €
Horaires
Visites lors des Journées européenne du patrimoine ou sur rendez-vous entre Pâques à la Toussaint.
Localisation
Contact
Marie-Claire Demangel
Téléphone(s): 
  • 06 80 93 08 63
Courriel :
Langues parlées
Français

Tél St Mathieu de Tréviers : 04 11 95 05 75
Tél St Martin de Londres : 04 67 55 09 59