Festival Le Week-end

Date: 
du 15 au 16 septembre 2017
Commune: 
Causse-de-la-Selle
Lieu: 
La Grange

 

Pour cette sixième édition encore du beau, du bon, du délicat, du bal et du concert !

Le principe du festival ne change pas: Proposer à la fois du concert et du bal afin de toucher un public de musique et danse traditionnelle autant que le public habituel de Bouillon cube. L’occasion pour les habitués du milieu traditionnel de découvrir un lieu, une ambiance, un public nouveau, et pour les coutumiers des soirées de la Grange de découvrir les musiques et danses traditionnelles.

Vendredi 15 septembre

20h/21h15 : Quintet Bumbac
Emprunt des sonorités des terres Balkaniques, Quintet Bumbac propose un répertoire de compositions. A l’origine, un musicien, David Brossier. Sur scène, cinq musiciens, un quintette à cordes. Unique en son genre, il offre un panel de sonorités inattendues et présente une musique sensible et créative.
David Brossier : violon d'amour     
Ariane Cohen-Adad : violon     
Aline Haelberg : violon, alto     
Léonore Grollemund : violoncelle     
Anita Pardo : contrebasse

21h15/22h45 : Sous le pont
Libre de toute étiquette musicale, entre musique traditionnelle, jazz et musiques actuelles... Sous Le Pont compose pour la danse! Dans les bals folk et partout où le public se laisse guider, sa musique fraîche et inventive, son énergie pleine de contrastes, met de la fantaisie dans les pieds des danseurs... Ce qui les caractérise ? Une instrumentation insolite et un répertoire original composé pour danser en couple surtout, mais pas seulement !
Léa Lachat « Léatch » : accordéon
Guillaume Viala « Will » : xylophone, percussions
Raphaël André « Mr Raf » : trombone, petite guitare

22h45/00h : Krismenn et Alem  
D’un côté Krismenn, de la bouteille et l’amour du breton en poche ; de l’autre Alem, le rythme aux lèvres et la passion du « beat »(box). Le mélange des deux créé un phénomène loin de passer inaperçu. Un moment d’une qualité musicale certaine et d’une technicité impressionnante, porté à bout de voix par les deux artistes définitivement complémentaires.
Krismenn : chant
Alem : beatbox

00h/1h30 : Hot Griselda  
Hot Griselda est un enfant terrible du folk à la renommée internationale. Né il y a plusieurs années d’une rencontre entre Stijn van Beek (cornemuse irlandaise, flûte) et Toon van Mierlo (saxophone, accordéon, flute, cornemuse irlandaise), Hot Griselda met depuis lors le feu dans les bals et festivals. Les talentueux musiciens du quatuor entraînent les danseurs avec des compositions personnelles, des mélodies traditionnelles d’Irlande, de Flandres, de Bretagne et même... du heavy métal! Une chose est sûre: les bals en compagnie de « Hot Griselda » sont inoubliables !  
Stijn van Beek : uilleann pipes, low whistle    
Jeroen Geerinck : guitare    
Kaspar Laval : bouzouki    
Toon van Mierlo : accordéon, saxophone soprano, cornemuses, uilleann pipes, low whistle

Samedi 16 septembre  

20h/21h30 : Duo du Balcon   
Duo du balcon, c'est d'abord une grande complicité de deux frères qui en est à l’origine, mais aussi leur commune envie de jouer sur des musiques aux sonorités irlandaises, influencées par les rythmiques de danses traditionnelles de france et des riffs rock.  Duo du balcon, c’est une musique joyeuse qui ensorcèle et emporte vers des danses endiablées, jusqu’à ne plus sentir ses pieds !   
Aurélien Congrega : bouzouki  
Jérémie Congrega : guitare

21h30/22h45 : Aftâb    
« C'est du plus haut des sommets de l'Hazara que les frères caravaniers, tels des vendeurs de soie d'antan, dévoilent la mélancolie des chants Mahiya. En chemin, deux musiciens voyageurs, transportant de festives mélodies afghanes au Rubâb et au Sarangui sont accueillis pour les chants et rythmes Pashtoun. Au soir tombé, les poèmes d'amour Ghazal trouvent toute leur splendeur... Tels des pèlerins en route pour les célèbres mausolées de l'empire Moghol, la caravane se dirige vers Lahore d'où retentissent les rythmes de transe, la fièvre dévotionnelle des chants soufi Qawwali et la profonde finesse du chant Khyaal.     Avec sa richesse instrumentale et ses voix en or, Aftâb brille, offrant une résonance chaleureuse de cœur et d'âme, pour remonter l'Indus dans le temps. »
Shuaib Mushtaq : chant, harmonium
Fady Zakar : rubâb, sindhi-sarangi, tamburag, alghoza, herâti-dutâr
Behlole Mushtaq : tabla, punjabi dhaama
Ioannis Kasaras : sindhi sarangi, tamburag
Hubaib Mushtaq : voix, tampura, swarmandala

22h45/00h15 : La Machine  
A partir du couple vielle/cornemuse, emblématique de la musique du Centre France, la Machine propose une musique sinueuse et hypnotique. Le couple percus/contrebasse assure un groove inimitable, une assise rythmique chaloupée où l'on retrouve des sonorités afro-cubaines.  La voix, au vibrato si particulier et au timbre très éloigné de ceux habituellement prêtés aux voix trad', revisite de façon surprenante les chansons du répertoire collecté. Les mots sont anciens, mais étonnamment actuels !
Julien Barbances : chant, violon, cornemuse
Grégory Jolivet : vielle alto électrique, choeurs
Jean-Laurent Cayzac : guitare électrique, contrebasse, choeurs
Florian Huygebaert : percussions, choeurs
Olivier Thillou : son      

00h15/1h30 : Rita Macedo Trio  
Quand elle empoigne son accordéon, difficile de résister… Rita Macedo qui « a de la voix (grave) et un joli accent » est un phénomène scénique qui fait vibrer les planches et tournebouler les gens ! Elle fait chanter et danser comme au  » village  » sur un répertoire qui renoue avec les grandes traditions des musiques populaires, improbable rencontre d’un Brésil flamboyant et d’une Occitanie fière et généreuse qui l’a définitivement adoptée !
Rita Macedo : chant, accordéon   
Robi George : flûtes   
Onel Miranda : percussions         

1h30/3h00 : Duo Quéré-Vuidart  
Après plusieurs années de partage musical en session irlandaise et sur les scènes de bals (Mister Klof...), Sylvain Quéré et Sylvain Vuidart se retrouvent aujourd’hui autour de compositions et d'airs traditionnels pour flûte et guitare. Un duo complice mêlant mélodies dansantes et sonorités harmonieuses et pleines d'énergie.
Sylvain Quéré : guitare, cistre  
Sylvain Vuidart : flûte traversière

L’invité du Week-End
« Parquet miel », appelé aussi « Le radeau des taupinières ». Tout nouveau, ce concept de parquet a été imaginé et fabriqué par André Mercoiret, danseur cévenole amoureux du bois et surdoué de ses mains.
L’équipe du Week-End a souhaité soutenir son projet en invitant le « parquet miel » à accompagner ses bals.

Soirée : 13€ en prévente / 14€ sur place
25€ le pass Weekend
Prévente sur le site de la Grange vendredi 25 août jusqu’à 23h, puis le 13 septembre de 10h à 12h.
Réservation fortement conseillée, jauge limitée.

Renseignements
04 67 71 35 42
grange@bouilloncube.fr
bouilloncube.fr

Tél St Mathieu de Tréviers : 04 11 95 05 75
Tél St Martin de Londres : 04 67 55 09 59